منتدى النقل والإمداد

منتدى مخصص لماستر النقل والامداد - جامعة الحاج لخضر- باتنة






    vocabulaire logistique 2

    شاطر

    Queen Amel
    طالب

    عدد المساهمات : 4
    نقاط التميز : 2236
    تاريخ التسجيل : 01/11/2010
    العمر : 29

    vocabulaire logistique 2

    مُساهمة  Queen Amel في الإثنين 1 نوفمبر 2010 - 19:02

    Last In, First Out – LIFO : Dernier entré, premier sorti.
    Ligne de commandes : Division de la commande à la référence. Si une commande concerne "x" références, on dit qu'elle est composée de "x" lignes de commandes
    Livraison juste à temps : Technique qui permet aux biens d’arriver sur le site précisément au moment où ils sont nécessaires, ce qui permet de réduire les niveaux de stock et par là même les investissements et frais qui y sont rattaché
    Lettre de voiture : Document devant obligatoirement accompagner la marchandise transportée et valant à la fois contrat de transport, récépissé de chargement et engagement de livraison. Aujourd'hui les documents sont le plus souvent informatisés et peuvent être « dématérialisés ». 
    Lignard : Se dit d'un transporteur de lots assurant régulièrement certaines lignes. Les systèmes de communication embarqués, notamment le suivi des camions par satellite, étant de plus en plus répandus, il est désormais possible de gérer le plan de charge des véhicules en temps réel et de rentabiliser une ligne même sans être plein au départ.
    Logistique : Approche globale de la gestion des flux de produits dans une entreprise, incluant le transport, le stockage, les approvisionnements et les flux d'information correspondants. En anglais : Supply chain management. Dans le langage courant, on parle de services de logistique dès qu'une entreprise délocalise au moins une partie de ses stocks dans les locaux du transporteur et lui en confie la gestion. 
    Logistique d'approvisionnement Ensemble des activités qui ont pour objectif d'assurer la mise à disposition de les délais souhaités par l'entreprise des références et quantités voulues de matières premières, produits semi-finis, équipements... (Informations contenues dans Programme Directeur des Approvisionnements*) dans les meilleures conditions de coût. La réalisation de ce processus implique la définition d'une politique d'approvisionnement (méthode de gestion des approvisionnements, délais livraison, gestion du transport en amont, établissement d'un réseau de fournisseurs, système d’information..).
    Logistique de distribution  Ensemble des activités qui ont pour objectif d'assurer la mise à disposition dans  les délais souhaités par le client et/ou le consommateur final des référence; quantités voulues de produits finis (informations contenues dans le DRP) dans  les meilleures conditions de coût. La réalisation de ce processus implique la définition d'une politique de distribution (méthode de gestion des stocks de produits finis, délais de livraison, gestion du transport en aval, sous-traitance  à des prestataires de services logistiques...)
    Logistique de production Ensemble des activités qui ont pour objectif d'assurer la mise à disposition dans les délais souhaités par les différentes unités de production et/ou d'assemblage des références et quantités voulues de matières premières et en-cours de production dans les meilleures conditions de coût. La réalisation de ce processus implique la définition de règles de gestion (modèle de pilotage des flux, gestion "des stocks d'en-cours de production, système de convoyage et de manutention, gestion du transport entre les sites de stockage et les unités de production...).
    Logistique inversée, Reverse logistique  Processus qui a pour objet d'assurer les retours de marchandises :
    •    demandés par les consommateurs pour cause d'erreurs ou de problème; techniques impliquant réparation ;
    •    mis en place par l'entreprise pour assurer le recyclage, l'élimination ou la valorisation (sur un marché de l'occasion, par exemple pour certains produit manufacturés) des produits en fin de vie.
    LOI DE PARETO Méthode de classification (classification ABC ou classification 20/80) de produits en stocks ou d'autres phénomènes qui permet de distinguer les actions à mener par catégories de  produits.
    Lot (Transport de lots) : Terme générique pour désigner des chargements de marchandises diverses de poids supérieur à 500kg, en général conditionnés sur palettes. La distinction entre un lot et un colis de messagerie ne repose pas principalement sur son poids ou son volume, même si la limite conventionnelle de 500kg est généralement admise. Le lot est toujours acheminé de bout en bout par le transporteur, alors que le colis messagerie fait l'objet d'un tri, d'un groupage puis d'un dégroupage.  
    Lot complet : Lot emplissant tout le véhicule, par son encombrement au plancher, son volume, ou sa masse si la limite maximale de charge est atteinte.  
    Lot partiel : Se dit de tout lot n'occupant qu'une partie du véhicule. Le prix unitaire décroissant avec la taille du lot, c'est toujours le lot en plus qui assure la rentabilité du transport ; l'entreprise doit savoir s'organiser pour faire cohabiter plusieurs clients dans le même véhicule sans trop allonger ses trajets ni faire de parcours à vide. L'art de bien gérer le remplissage du camion est un important facteur de rentabilité.
     Louageur : Terme ambigu (en tous cas peu flatteur), le louageur est généralement affrété pour des transports peu rémunérateurs et peu regardants sur les contraintes sociales. Cf. Tractionnaire. 

    MAF Magasin Avancé Fournisseur Utilisé par le secteur automobile, magasin extérieur à l'usine mais très proche assurant le stockage des produits de plusieurs fournisseurs et capable de préparer les produits appelés en synchrone et de les livrer en bord de chaîne en moins de 2 à 3 heures selon les cas. Utilisé pour les boucliers, les sièges, les pneumatiques, les tapis de sol, ...
    Massification : Action de regrouper des chargements devant emprunter le même parcours afin de diminuer le coût moyen d'acheminement ou de rendre possible l'utilisation de modes de transport massifs (fluvial ou trains complets). 
    Marchandises dangereuses : Matières ou substances qui, lorsqu’elles sont chargées dans des véhicules de transport, sont régies par des dispositions précises relatives à la sécurité é Exemples de matières dangereuses : explosifs, substances toxiques, liquides inflammables, substances corrosives, matières oxydantes et radioactives. Substance ou matière qui présente un risque élevé pour la santé, la sécurité et l’environnement.
    Market place, Place de marché électronique, Plate-forme de communication électronique permettant à des entreprises de  communiquer avec leurs partenaires (fournisseurs, distributeurs) en vue notamment d'accroître leurs transactions commerciales et d'en optimiser la performance économique.
    On distingue généralement trois types de places de marché électroniques :
    les places de marché dites "verticales" qui peuvent réunir l'ensemble d acteurs d'une filière (par exemple, les producteurs, distributeurs et intermédiaires de l'agro-alimentaire, du textile, de la chimie...) ;
    les places de marché dites "horizontales" qui peuvent regrouper des entrepris situées à un même niveau de la chaîne de création de valeur et appartenant un même secteur d'activité (par exemple, l'ensemble des distributeurs) ;
    les places de marché qualifiées de "transversales" ou "publiques" auxquels peuvent adhérer tout type d'entreprises quel que soit leur secteur d'activité (exemple, une place de marché regroupant des entreprises spécialisées)Messagerie : Terme ambigu, souvent utilisé abusivement comme synonyme de transport routier de détail (pour donner un ordre de grandeur, les colis de moins de 500kg, certains allant jusqu'aux chargements de moins de 3 tonnes). Au sens strict, ne devraient être rangées sous le nom de messagerie que les transports faisant l'objet de cinq opérations successives : tournée de ramassage, groupage après passage à quai, transfert de la plate forme d'expédition à la plate forme de destination, dégroupage à quai puis tournée de livraison. Lorsque le transfert entre plates formes est sous traité à une entreprise de TRM, on parlera de traction de lots complets de messagerie. 
    Mode : Grande catégorie de moyen de transport de marchandises. Classiquement, les modes sont au nombre de cinq : la route, le rail, le fluvial, le maritime et l'aérien.   
    Monocolis: préparation ou envoi constitué d'un seul colis
    Moteurs : Au pluriel, terme utilisé pour évaluer le parc roulant d'une entreprise (porteurs et tracteurs routiers confondus).
    MULTIDROP Organisation de la livraison par un producteur de plusieurs centres de distribution ou points de vente appartenant au même distributeur (Multi drop mono producteur /mono-distributeur) ou de plusieurs centres de distribution ou point de vente de distributeurs différents (Multi drop mono-producteur / multi-distributeurs) qui a pour objectif l'amélioration du taux de remplissage des véhicule pour réduire le coût de transport.
     

    Nature de marchandise : La nature de marchandise est codifiée selon la nomenclature statistique des transports (NST) qui compte 176 positions élémentaires. La NST est notamment utilisée dans des directives communautaires concernant les transports de marchandises routiers, ferroviaires et fluviaux. 
    Navette : Trajets successifs répétés et identiques quant à la marchandise, à la distance parcourue, au lieu de chargement et au lieu de déchargement. 
    Normes logistiques Ensemble des normes s'appliquant aux différentes activités logistiques et à la supply chain dans son ensemble qui ont pour objectif de décrire les processus pour soutenir la conception, la gestion et l'évaluation des performances.
    La norme NF X50-600 permet de décrire dans le détail le processus logistique, en identifiant les activités qui le composent et les interfaces à développer pour assurer la bonne réalisation des opérations en fonction des attentes d'un client. Ainsi, cette norme peut servir de référentiel dans la conception et l'évaluation d'un processus logistique. Elle est complétée par deux fascicules de documentation. Le premier, NF X50-602 décrit de façon détaillée les différentes activités qui composent un processus logistique et les « profils professionnels » correspondants, le second, NF X50-604 présente l'analyse et le développement des différentes étapes d'un processus logistique global intégré (approvisionnement, achats et logistique) et peut servir de référentiel dans l'évaluation de leur performance.
    La norme NF X60 - 600 concerne plus précisément la logistique de soutien. Elle en décrit les différentes activités, les objectifs et les moyens à mettre en œuvre pour en assurer la réalisation. Elle offre aux fournisseurs de prestations de soutien logistique et leurs clients, une approche contractuelle pour concevoir ensemble la prestation et définir les moyens associés.
     

    Ordonnancement: Technique de contrôle de la production dont le but est de permettre la réalisation du programme de production selon les délais établis, au coût minimal. Il se caractérise par la sélection, le séquencèrent et l'affectation des opérateurs à des tâches à réaliser sur des postes de travail individuels
    Optimisation de tournées recherche d'un optimum économique du fait de contraintes
    Les données d'un problème de tournées de livraison ou d'un problème de tournées de véhicules (PTV) sont généralement simples à poser:
    - des livraisons à effectuer: colis, palettes, voitures, animaux vivants, ...
    - le cas échéant des collectes à réaliser: palettes, rolls, colis ,...
    - une flotte de véhicules propre et/ou sous traitée avec des contraintes de volumes, de poids, de temps, de disponibilité, de localisation, ...
    - des chauffeurs qui doivent respecter des temps horaires, des pauses obligatoires, ...
    - un ou plusieurs entrepôts,
    - un départ depuis les entrepôts ou depuis le domicile du chauffeur, un retour à l'identique,
    - une possibilité de recharger dans un entrepôt ou un autre,
    - des plages d'ouverture d'entrepôt,
    - des temps de chargement et de déchargement des marchandises à distribuer ou à collecter à l'entrepôt et chez les clients, des clients chez qui il est nécessaire de passer plus de temps que chez d'autres
    - des heures d'ouverture des clients, des jours de fermeture,
    - des heures ou des plages d'heures impératives fixées par les clients pour livrer ou collecter les marchandises,
    - des incompatibilités de véhicule chez certains clients,
    - le fait que le chauffeur, ambassadeur de l'entreprise, voit éventuellement toujours les mêmes clients,
    - la difficulté à mixer les opérations de distribution et de collecte et donc l'exigence de ne collecter qu'à partir d'un certain volume disponible dans le camion ou de collecter une fois toutes les livraisons effectuées,
    - la nécessité d'optimiser les coûts, l'utilisation des véhicules, les temps de travail et de respecter les engagements pris avec les clients.
    - des livraisons avec des ordres de priorité par rapport à d'autres
    Voilà dans les grandes lignes les contraintes classiques posées dans ce type de problème d'optimisation des tournées
    Il y a des cas encore plus complexes avec la nécessité de prendre en compte le compartimentage variable des camions ( Livraisons de fluides par exemple)

    Le camion peut partir d'un premier entrepôt et aller décharger et recharger à l'entrepôt le plus proche de son dernier point de distribution ou de collecte.( collecte de déchets par exemple)

     
    Palette : Instrument standard du conditionnement de marchandises solides en vue du transport, constitué d'un robuste support carré en bois, en général réutilisable. Les palettes ont des dimensions normalisées et sont manœuvrées par des chariots de manutention ; la marchandise est généralement emballée sous film plastique, et c'est l'emballage qui reçoit l'étiquette d'identification (dont code barres ou encore puce électronique d'identification). 

    Dans un container 20' conventionnel mesurant 6m058 de longueur intérieure on rentre 15 palettes équivalentes 80* 120, et 30 dans un container 40’ de 12 m 192 de longueur intérieure. Avec une remorque routière : 33 à 34 palettes sol / hauteur 2m50 à 2m60
    Palette perdue  Palette destinée à ne servir qu'une seule fois. Généralement de qualité inférieure.
    Paquet ferroviaire : ensemble de projets de textes européens en cours d'approbation, modifiant des directives, passées en 1991 et 1995, sur les conditions d'accès aux réseaux et la répartition des capacités d'infrastructures, dans le sens d'une plus grande ouverture du trafic international de fret ferroviaire.
    Par combien – PCB : Conditionnement constitué de Sous par combien (SPCB) ou d'UV.
    Part modale : Proportion du trafic national effectuée par un mode de transport donné. Selon l'unité utilisée, les parts modales peuvent sensiblement varier ; celle du TRM est de l'ordre de 80% des trafics terrestres français exprimés en tonnes-kilomètres, mais de plus de 90% en chiffre d'affaires. 
    Pavillon : Nationalité (terme emprunté à la marine). 
    PERT (Planning évaluation and review technic – PERT) : Technique d'ordonnancement utilisée dans la gestion de projets consistant à mettre en ordre sous forme de réseau plusieurs tâches qui grâce à leur dépendance et à leur chronologie concourent toutes à l'obtention d'un même objectif. et permet de déterminer quels sont les taches du chemin critique
    Picking Opération qui consiste à prélever, à leur emplacement dans le stock "picking" les différents éléments (palettes, colis ou unités de vente consommateur) d'urne commande.
    Place de marché électronique, Market place Plate-forme de communication électronique permettant à des entreprises de  communiquer avec leurs partenaires (fournisseurs, distributeurs) en vue notamment d'accroître leurs transactions commerciales et d'en optimiser la performance économique.
    On distingue généralement trois types de places de marché électroniques :
    - les places de marché dites "verticales" qui peuvent réunir l'ensemble d acteurs d'une filière (par exemple, les producteurs, distributeurs et intermédiaires de l'agro-alimentaire, du textile, de la chimie...) ;
    - les places de marché dites "horizontales" qui peuvent regrouper des entrepris situées à un même niveau de la chaîne de création de valeur et appartenant un même secteur d'activité (par exemple, l'ensemble des distributeurs) ;
    - les places de marché qualifiées de "transversales" ou "publiques" auxquels peuvent adhérer tout type d'entreprises quel que soit leur secteur d'activité (exemple, une place de marché regroupant des entreprises spécialisées)
    Plan de Charge (P.D.C.)  Si la charge dépasse temporairement la capacité, on effectue alors un lissage, c'est-à-dire un déplacement dans le temps de ressources afin de limiter les retards de délai, ou les recours à l'embauche d'intérimaires. La recherche de l'optimum consiste alors à utiliser les ressources au maximum de leur capacité sans jamais la dépasser
    Programme Directeur de Production (P.D.P.) Grâce aux données de la charge globale, établissement d'un Programme Directeur de Production (P.D.P.) pour les produits finis. Le raisonnement est alors à moyen terme.
    Plan industriel et commercial (P.I.C.) A l'aide des macros données techniques et de la charge globale, définition d'un plan industriel et commercial (P.I.C.) pour les familles de produits (macro produits). Le raisonnement est alors à long terme.
    Planification des ressources de distribution  (DRP) Méthode qui permet de déterminer par le calcul, pour un réseau de distribution et pour une période donnée, les quantités à approvisionner par référence (par anticipation  de  la  demande),  et de  définir,  sur  cette  base,   les  ressources logistiques et financières nécessaires
    Plateforme logistique : Ensemble d'installations où convergent les marchandises, soit ramassées dans une zone, soit destinées à y être distribuées. Le passage par une plateforme sous entend des ruptures de charge, éventuellement le transbordement d'un mode à un autre. En anglais : Hub. 
    Plate-forme multimodale ou "chantier" : espace aménagé de manière à faciliter le transbordement de marchandises entre deux ou plusieurs modes de transport.
    Poids Lourd (ou PL) : Terme générique désignant les véhicules de plus de 3,5 tonnes, qu'il s'agisse de porteurs ou d'ensembles articulés. Cf. également Moteurs 
    Point de commande  Niveau de stock à partir duquel un ordre de réapprovisionnement est passé. Ce niveau de stock correspond à la consommation moyenne du stock pendant le délai de réapprovisionnement à laquelle on ajoute le stock de sécurité.
    Point nodal : point de groupage / dégroupage de camions, de wagons ou de conteneurs, permettant de reconstituer des ensembles directs à partir d'éléments de différentes provenances
    Porteur (par opposition au tracteur routier). Synonyme : Camion 
    Premier entré, premier sorti – FIFO (First In First Out – FIFO) : Règle de gestion des stocks dans laquelle on fait sortir en premier ce qui est rentré le plus tôt.
    Préparation de commandes : Processus de regroupement des articles composant une commande avant leur expédition au client. Voir également :
    Préparation de commandes assistées par ordinateur: Système informatique dans lequel un voyant s'allume à l'endroit du prélèvement.
    Préparation en rafales Mode de préparation dans lequel un ordre de préparation comprend plusieurs commandes client à traiter simultanément. Ces commandes, prises en charge par un préparateur, sont dispatchées sur la base de différents critères permettant de réduire le cycle de préparation : articles similaires, proximité physique des articles à prélever
    Préparation vocale Voice picking  Système de préparation de commandes assisté par ordinateur qui indique au préparateur, au moyen d'un message audio transmis, l'endroit où il doit effectuer le prélèvement et le nombre d'unités à prélever. La lecture optique des codes-à-barres des unités prélevées permet au système de contrôler la préparation au fur et à mesure de sa réalisation et de déclencher le prélèvement suivant.
    Prestataire logistique (Logistics Service Provider) : Acteur logistique réalisant un certain nombre d'opération logistiques pour le compte de son / ses Client(s)
    Entreprise assurant la réalisation d'activités logistiques pour le compte d'un industriel ou d'un distributeur. Selon la complexité et le type d'opérations à valeur ajoutée réalisées par les prestataires logistiques, plusieurs catégories d'acteurs se dégagent :
    •les prestataires logistiques classiques qui assurent l'exécution des opérations de logistique physique (transport et entreposage) et dont le système de gestion se limite au suivi de celle-ci pour le compte de l'entreprise cliente ;
    • les prestataires logistiques à valeur ajoutée qui intègrent à l'offre du prestataire classique un certain nombre de services allant de la prise en charges d'opérations de manipulations complexes (co-manufacturing, co-packing), à la gestion d'opérations administratives (facturation, commandes) et de gestion de l'information (tracking-tracing...) ;
    • les intégrateurs de services logistiques qui se caractérisent par la quasi-absence de moyens physiques propres et dont la spécificité est d'intégrer les prestation de différentes entreprises sous-traitantes (transport, entreposage, opérations valeur ajoutée...) et d'en assurer la cohérence et la gestion par la maîtrise de flux d'informations qui s'y rapportent.
    Il est à noter que différentes appellations anglo-saxonnes caractérisent ces trois catégories. La première et la seconde sont fréquemment regroupées sous le terme de Third Party Logistics (3PL). La troisième correspond à la terminologie déposé par Accenture de Fourth Party Logistics (4PL). Enfin, même s'il reste assez rare ( très proche du 4PL, le nom de Fifth Party Logistics (5PL) est attribué à des prestataires de services logistiques qui conçoivent, organisent et réalisent pour le compte d'un donneur d'ordre, des solutions logistiques (notamment en matière de système d'information) en mobilisant les technologies adaptées.
    Preuve de livraison: ou POD Signature par le destinataire d’un document certifiant la remise et l’acceptation d’un l’envoi postal conformément aux règles en vigueur ou aux conditions générales de délivrance du service
    PDP Programme Directeur de Production Planification à moyen terme de la production indiquant pour chaque article, les lancements de fabrication en quantités et délais en fonction de la demande et des capacités de l'entreprise. Le PDP permet notamment d'établir le Programme Directeur des Approvisionnements.
    PROGRAMME DIRECTEUR DES APPROVISIONNEMENTS OU PLANIFICATION EN BESOINS MATIÈRES (PBM) Planification à moyen terme des besoins en approvisionnement de l'entreprise indiquant pour chaque référence matière, composant ou produit semi-fini, les quantités et les délais en fonction des lancements de fabrication par l'entreprise.
    Projet/ Gestion de Projet  Ensemble d'activités coordonnées et maîtrisées comportant des dates de début et de fin, entrepris dans le but d'atteindre un objectif conforme à des exigences spécifiques. (Norme X50-115 AFNOR (2002). La gestion de projet implique, de la part du chef de projet, le pilotage des activités réalisées par des expertises professionnelles différentes et complémentaires les unes des autres.
    PTAC (pour : Poids Total Autorisé en Charge) : S'emploie essentiellement pour les porteurs : total du poids du véhicule à l'arrêt et en ordre de marche (y compris le carburant, le poids du conducteur et de toutes autres personnes transportées en même temps) et du poids du chargement déclaré admissible par l'autorité compétente. 
    PTRA (pour : Poids Total Roulant Autorisé) : S'emploie essentiellement pour les ensembles articulés : total du poids autorisé du véhicule et de tout ce qu'il peut remorquer. 
    Problème de tournées de véhicules (PTV)  voir Optimisation de tournées

    Quai : Espace de chargement ou de déchargement des marchandises situé à la hauteur du plancher du véhicule et donnant directement accès aux entrepôts. 
    Qualité six sigma : Terme généralement utilisé pour désigner un processus bien contrôlé, c’est-à-dire dont le seuil de tolérance est de ±6 sigma (3,4 défauts par millions d’actions) à partir de la ligne médiane d’un graphique de contrôle.
    Quantité économique de commande  Méthode de calcul, à partir de la demande future estimée pour une période donnée, de la taille d'un lot à lancer en fabrication ou à commander auprès d'un fournisseur. Sont pris en compte, pour calculer la quantité économique de commande, les coûts liés à la possession du stock, les coûts de passation de la commande, les coûts de rupture et les éventuelles conditions contenues dans le contrat d'approvisionnement comme les rabais liés à la taille des lots. L'objectif de cette méthode est de minimiser le coût global d'approvisionnement.

    Rafale (Wave) : Type de préparation de commandes dans lequel plusieurs commandes sont lancées en préparation en même temps. Certaines entreprises lancent leurs commandes en préparation par rafales
    Ramasse (ou Ramassage ou collecte) : Tournée d'enlèvement de colis ou de produits précédant leur groupage. 
    Rack à accumulation dynamique  Palettier composé de plusieurs rangées de stockage accolées (de deux à cinq en général) et dont les différentes travées, légèrement inclinées, sont équipées de systèmes permettant le déplacement des palettes (rails, rouleaux gravitaires...). Le stockage par accumulation est adapté aux produits stockés en grande quantité et à forte rotation.
    Rack à double profondeur  Palettier comprenant deux rangées de stockage en profondeur. Cette configuration de stockage implique le déplacement de la charge située à l'avant de la travée* pour atteindre celle située dans la seconde rangée ou permet de stocker, dans cette seconde rangée, les palettes destinées au réapprovisionnement de la zone picking située sur la première rangée.
    Réapprovisionnement Démarche d'alimentation du stock déterminant quantité et date de commande. Les politiques classiques de réapprovisionnement sont au nombre de 4 : la gestion calendaire des stocks, la méthode de recomplètement, la méthode du point de commande, le réapprovisionnement à date et quantité variables
    Réapprovisionnement  du picking (Replenishment) : Opération consistant à sortir les quantités du stock réserve pour réalimenter les stocks picking.
    RFID (RADIO FREQUENCY IDENTIFICATION) IDENTIFICATION PAR RADIO FRÉQUENCE Technologie permettant de collecter et stocker des données à distance. Le système se compose :
    •  de marqueurs miniaturisés (« tags » ou étiquettes) composés d'une antenne et ., d'une puce électronique inclues dans un « contenant » (capsules...).
    •  d'un lecteur : dispositif d'émission/réception qui déclenche les marqueurs à courte distance. Les fréquences d'émission sont variables, plus elles sont élevées, plus l'échange d'information bénéficie de débits importants.
    Les marqueurs, activés sur une fréquence déterminée par le lecteur, traitent le signal reçu et répondent alors à la demande (par exemple, renvoi d'une identification numérique permettant de contrôler et compter les unités logistiques lors de la réception).
    RECOR (flux RECOR) : Organisation du transport provoquant un ordre d'approvisionnement dès que les stocks courants tombent sous une certaine limite. Cf. KANBAN 
    Relais (ou rupture d'attelage) : Opération de changement de tracteur lors de l'acheminement d'une semi-remorque, de façon à maintenir chaque conducteur dans son amplitude journalière et éviter les frais de découché. 
    Remorque : Véhicule routier de transport de marchandises, reposant entièrement sur ses essieux, et conçu pour être remorqué par un véhicule routier automobile. 
    Reverse ( ou Recovery ) Logistics Logistique "inverse" de récupération, recyclage ou réparation
    RFF : Réseau Ferré de France, établissement public à caractère industriel ou commercial créé par la loi de 1997 pour assurer la gestion des infrastructures ; il est propriétaire du réseau ferré national et, en tant que tel, chargé de son développement et maître d'ouvrage des investissements sur ce réseau ; il délègue certaines missions d'entretien, d'exploitation et de sécurité à la SNCF*.
    Ro-Ro (pour : roll on, roll off) : Chargement sur un bateau (ferry) d'un camion ou d'un ensemble articulé en ordre de marche. 
    Rouler au rouge : La fraude la plus triviale, qui consiste à utiliser du fioul domestique, beaucoup moins taxé que le carburant routier.
    Route roulante : technique de ferroutage* consistant transporter un ensemble routier* complet ou des remorques sur des rames ferroviaires spécialement aménagées.
    Rupture de charge : Interruption dans la chaîne d'acheminement des marchandises au moment du passage d'un mode à l'autre ou d'un véhicule à un autre  Toute rupture de charge a un coût, en temps, en manutention voire de stockage intermédiaire ; c'est le principal handicap du transport combiné rail-route qui ne peut trouver de rentabilité sur des distances inférieures à 500km (bien que se justifiant pleinement pour le franchissement de seuils géographiques particuliers). 

    Savoyarde : Semi-remorque bâchée de type usuel, destinée au transport de marchandises banales.   
    Semi-remorque : Véhicule routier de transport de marchandises sans essieu avant, conçu de manière à ce qu'une partie du véhicule et une partie importante de son chargement reposent sur le tracteur routier. Véhicule routier sans moteur, comprenant un espace pour le chargement de marchandises qu'il soutient avec le véhicule motorisé qui le tire.
    Soutien logistique intégré  Démarche de gestion des éléments et activités (infrastructures, outillage, pièce détachées, documentation, formation...) à mobiliser de la conception à la fin di vie d'un équipement.
    SMED est l'abréviation de l'anglais japonais Single Minute Exchange of Die, littéralement "changement de matrice en une seule minute", expression qui est généralement rendue en français par "changement rapide d’outil". Cette méthode a été développée par Shigeo Shingo pour le compte de l'entreprise Toyota. La méthode SMED est utilisée dans le cadre de changements de fabrication. Elle a pour objectif de réduire ces temps, et permettre ainsi de réduire la taille de lot minimale. En effet, si les temps de changement de série deviennent nuls, on peut alors engager une fabrication à l'unité sans augmenter les coûts.
     
    SPCB  ou Sous par combien : Conditionnement multiple d'UV et sous multiple de PCB.
    Solveur Les solveurs sont des logiciels basés sur des techniques mathématiques avancées , moteurs d'optimisation permettant notamment la prise en compte de nombreusess contraintes de la logistique.  
    Standards de manutention de base (SMB) Méthode de calcul du temps de réalisation d'une opération logistique par un opérateur ou un engin de manutention. Cette méthode implique une décomposition des activités de manutention en tâches élémentaires (gestes et déplacements réalisés par un opérateur avec ou sans matériel de manutention) auxquelles correspondent des standards de temps ou temps moyens d'exécution (TOM)  La somme de ces temps correspond au temps opératoire de base (TOB) à partir duquel est calculé le temps opératoire réel (TOR) qui prend en compte les difficultés ou ralentissements inhérents aux temps de parcours (indice de parcours ou de roulage), puis le temps d'exécution (TE) qui prend en considération la fatigue liée à la répétitivité des tâches réalisées (coefficient de fatigue). Un taux d'engagement des opérateurs permet alors de calculer le temps alloué (TA) à la réalisation d'un ensemble de tâches (TE / Taux d'engagement).
    Stock  : Ensemble des matières premières, marchandises, fournitures, produits semi-ouvrés, produits finis, produits en cours, emballages, etc., qui appartiennent à une entreprise à une date donnée.
    Stock disponible : Stock physique duquel sont retranchés les quantité en cours de blocage qualité ou de blocage pour tout autres raisons, les quantités affectées à des commandes non préparées, etc.
    Stock actif  Quantité de produits entrés à chaque livraison et intégralement consommés pendant la période.
    Stock d'alerte Seuil (quantité) qui, lorsqu'il est atteint, doit entraîner la passation d'une commande.
    Stock de masse Zone d'un entrepôt dans laquelle les marchandises sont stockées, après leur réception, avant d'être progressivement transférées, en fonction de la demande, vers le stock picking*.
    Stock de sécurité Quantité destinée à pallier une accélération de la consommation et/ou un retard dans l'approvisionnement/production.
    Stock Picking  Zone d'un entrepôt dans laquelle les marchandises sont stockées en vue du picking, généralement une zone où la préhension des colis est plus facile
    Stockage dynamique Palettier ou mobilier de stockage dont les étagères, légèrement inclinées, son munies de rouleaux permettant aux cartons et/ou palette d'avancer vers le préparateur. Ce système de stockage est utilisé de préférence pour les produits à forte rotation.
    Stockage en silo Mode de stockage de produits dans des réservoirs clos généralement métallique ou en béton. Par analogie, le stockage en silo peut désigner des infrastructure d'entreposage de très grande hauteur équipées de transstockeurs
    Supply chain event management = SCEM (Supply chain event management) : gestion des événements de la chaîne logistique. Mode de gestion qui repose sur la prise en compte des événements qui viennent déclencher, interrompre, modifier le déroulement des flux. Il repose sur une application informatique, afin de piloter, alerter, simuler, contrôler et mesurer la réalisation des activités composant la chaîne logistique Ce système suppose l'intégration des données et la synchronisation des traitements de l'ensemble des applications destinées a gérer la chaîne logistique (SCE et SCP).
    Supply chain management = SCM (Supply chain management) : Mode de gestion des flux physiques et d'information visant à optimiser les processus de commande, de production et de livraison. voir Logistique Démarche de gestion et de synchronisation de l'ensemble des processus qui permettent à un ou plusieurs systèmes clients / fournisseurs de prendre en compte et de répondre aux attentes des clients finaux (du fournisseur du fournisseur au client du client). Cette approche vise à la fois l'amélioration de la valeur créée pour le client ainsi que l'amélioration de la performance économique des entreprises qui y concourent.
    SUPPLY CHAIN EXECUTION (SCE)  Application informatique permettant l'intégration de l'ensemble des données relatives à la gestion opérationnelle des activités composant la chaîne logistique. Les progiciels de SCE se composent généralement de trois principales applica­tions informatiques de gestion interfacées : les TMS (Transport Management Systems), les WMS*(Warehousing Management Systems) et les AOM (Advanced Order Management).                                                                          .       .
    SUPPLY CHAIN MANAGEMENT (SCM) Par extension la terminologie de SCM a souvent été appliquée aux progiciels d optimisation de la chaîne logistique qui reposent sur deux types d'applications infor­matiques : les SCE* et les SCP.
     SUPPLY CHAIN PLANNING (SCP) Application informatique permettant de simuler et de planifier l'ensemble des processus de la chaîne logistique.
    Synchrone (Flux synchrones) : Système d'approvisionnement dans lequel le transporteur livre sur la chaîne de fabrication les pièces au moment et dans l'ordre où celles-ci vont être utilisées. 
    Synchrone à valeur ajoutée : Opération de transport en flux synchrone dans laquelle le transporteur prend en charge la fourniture de services complémentaires, par exemple des contrôles de qualité ou la gestion des codes barres. 
    Système de Gestion d’Entrepôt (Warehouse Management System – WMS) : Système d’information de préparation, de suivi et d’exécution des activités en entrepôt de nature transactionnelle.
    Système de logistique intégrée (Supply chain management system – SCM) : Logiciel qui permet de gérer de façon optimale la totalité des flux d'informations et physiques et des interfaces entre les différents acteurs, producteurs et fournisseurs qu'impliquent la fabrication d'un produit ou l'offre d'un service, à partir des renseignements concernant la demande jusqu'aux données nécessaires à la distribution, en passant par la conception et la production. Souvent, le système de gestion de la chaîne logistique se greffe au progiciel de gestion intégrée d'une entreprise et aux logiciels GPAO (gestion de la production assistée par ordinateur) qu'elle utilise.
    Système de pilotage des activités en entrepôt (Warehouse Control System – WCS) : Ensemble des transactions et données du système d’information qui supporte la supervision d’activités en entrepôt (sur la réalisation des opérations, la qualité de l’affectation et de l’utilisation des ressources, les consommations budgétaires). C’est un système à caractère décisionnel.
    Systèmes de planification avancée (Advanced Planning System – APS) : Systèmes de planification de l’ensemble des flux de l’entreprise (matières, informations et financiers) qui synchronisent et optimisent les activités et leurs interfaces, de façon globale et collaborative, en fonction d’objectifs de taux de service client et de marges sur les activités

    Tableau de bord logistique Instrument de gestion dynamique et d'établissement rapide, regroupant un ensemble d'indicateurs quantitatifs (financiers et non financiers) et qualitatifs, permettant à un responsable logistique de suivre et de contrôler la réalisation de; points clés qu'il souhaite maîtriser et de mettre en œuvre, le cas échéant, des actions correctrices à court terme.
    Tautliner (marque commerciale) : Semi-remorque à rideaux coulissants permettant de charger ou de décharger la marchandise aussi bien par l'arrière du véhicule que par les côtés. 
    Taux de service logistique Indicateur de la performance d'une activité ou d'un processus logistique permet tant d'appréhender le degré de réalisation des objectifs logistiques fixés. Le taux de service logistique est en général calculé sur la base du nombre de commandes (parfois sur un pourcentage de chiffre d'affaires) livrées conformes au: attentes du client et/ou du consommateur final au bon moment et dans les délais sur le nombre total de commandes à réaliser.
    Taux de traitement des commandes : Pourcentage de commandes traitées par les préposés aux commandes au cours d’une période donnée.
    T.C.R.R: Transports Combinés Rail Route
    Temps d'écoulement Mesure de différentiel de temps (entrée/sortie). Cet indicateur peut être appliqué à différents niveaux du processus logistique, par exemple pour mesurer le temps effectif écoulé entre la prise de commande et la livraison d'un produit.
    La Théorie des Contraintes (TOC) est un référentiel connaissances, de méthodes et d’outils de management interdisciplinaires des organisations. L’auteur principal est Eliyahu M. Goldratt, avec d’autres contributeurs.
    La Théorie des Contraintes a pour principe fondamental que le flux généré par une organisation est limité par au moins un processus (i.e. un goulot d’étranglement). Le production de valeur ne peut donc être augmentée qu’en augmentant la capacité de production au niveau du goulot d’étranglement
    TIR (Transit International Routier) : Système devenu sans objet à l'intérieur de l'Union européenne, qui permet au véhicule de ne pas être ouvert par les douanes aux frontières intermédiaires, les contrôles ne s'effectuant qu'au départ et à l'arrivée. 
    Tomber : Se dit d'un véhicule qui livre son dernier chargement à un endroit d'où il n'a pas de retour prévu. « Il y a des départements où il faut absolument éviter de tomber ». 
    Tonne kilomètre : Unité de mesure de volume du transport, correspondant au déplacement d'une tonne de marchandises, conditionnement compris, sur un kilomètre. La tonne kilomètre est utilisée au niveau global, pour évaluer les parts modales dans chaque pays ; mais elle n'est pas en général pertinente pour le transporteur. Peu de marchandises restent facturées au poids ; on utilise le volume, le nombre de palettes, la surface de plancher dans le camion, voire la longueur de remorque utilisée. La distance en kilomètres est encore largement utilisée ; toutefois un nombre croissant de transports est désormais facturé à la durée. 
    TOTAL QUALITY MANAGEMENT (TQM) Démarche de gestion des ressources humaines, financières, physiques et technologiques de l'entreprise fondée sur des pratiques et des méthodes qualité et visant la satisfaction des différentes parties prenantes (clients, actionnaires, salariés...).
    Traçabilité  Capacité à suivre un produit ou service de sa conception à sa fin de vie. La traçabilité renvoie  au tracking : localisation en temps réel de l'entité dans la chaîne logistique ;  au tracing : possibilité d'obtenir des informations à un moment quelconque par la constitution d'une mémoire du flux (temps différé).
    Train double : ensemble routier constitué par un véhicule articulé et d'un semi-remorque dont l'avant repose soit sur un avant-train amovible, soit sur le train roulant coulissant de la première semi-remorque qui tient lieu alors d'avant-train
    Train routier : ensemble constitué d'un véhicule à moteur auquel est attelée une remorque.
    Transitique  Fait référence à toute opération physique (entrées, sorties, transferts, déplacement...) réalisée à l'aide d'un système automatique de manutention, de stockage..
    Transpalette  Engin de manutention permettant de transporter des palettes. Les transpalette peuvent être à main (pour des opérations de manutention occasionnelles ou d courte distance), équipés d'appareils de pesage, électriques, à conducteur porté
    Transport management system (TMS) Application informatique, composante des progiciels de SCE, qui a pour vocation l'optimisation de l'organisation et du coût des tournées de transport.
    Transstockeur  Engin de manutention circulant sur rail et pouvant desservir des hauteurs allai jusqu'à 45 mètres.
    Tracteur routier : Véhicule routier à moteur conçu pour l'attelage d'une semi-remorque, plus généralement pour le remorquage d’autres véhicules routiers non automobiles. 
    Traction : Se dit d'une opération de transport routier pur, sans service annexe de logistique. 
    Tractionnaire : « Le forçat de la route » : se dit d'un artisan transporteur affrété, en général propriétaire de son véhicule, qui vend sa « force de traction ». N'étant pas soumis aux contraintes du salarié, il est taillable et corvéable à merci. 
    Transbordement (Cross docking) : Action de faire passer des marchandises des quais d'arrivée aux quais de départs, sans passage par le stock.
    Transit : Transport effectué avec chargement et déchargement à l’étranger avec passage sur le territoire national. 
    Transitaire : Opérateur qui se charge d'organiser le franchissement d'une frontière ; il réceptionne et réexpédie la marchandise, sans être garant de la bonne fin du transport. Ce terme est parfois abusivement utilisé pour désigner tout opérateur de transfert intermodal. 
    Transpalettes : Appareil permettant de transporter horizontalement les palettes.
    Transport combiné : Désigne toute opération de transport associant au moins deux modes. En général, on pense au rail-route, mais le terme peut s’appliquer à d'autres cas. Synonyme : Transport intermodal. 
    Transport national : Transport effectué avec chargement et déchargement sur le territoire national, avec ou sans passage à l’étranger. 
    Transport pour compte d’autrui (ou « transport public ») : Transport soumis aux règles du contrat de transport (même s’il est implicite), effectué pour le compte de tiers (entreprise ou particulier). L’entreprise qui effectue la prestation doit être inscrite au registre des transporteurs et loueurs, et une « lettre de voiture » doit accompagné la marchandise. 
    Transport pour compte propre (ou « transport privé ») : Le transport pour compte propre est une opération annexe aux activités de l’entreprise, qui transporte en interne une marchandise qu'elle a produite, vendue ou achetée, ou bien qu'elle répare ou transforme. De plus en plus souvent, le compte propre se fait en utilisant des véhicules loués avec leur conducteur, lequel reste salarié du loueur.
    Tonne(s)-kilomètre(s) ou t.km : unité de mesure du trafic de fret, consistant en la multiplication de la masse transportée par la distance parcourue.

    Unité de stockage ( : Conditionnement des articles dans l'entrepôt (palette, carton, UVC, ...
    Unité de vente conditionnée - UVC  Conditionnement élémentaire d'un article.

    VMI (Vendor Managed Inventory) ou  SMI (Supllier Management Inventory) est un business modèle de relations industrielles (formalisé par un contrat) où une entreprise acheteuse diffuse régulièrement des informations à son fournisseur sur ses prévisions de consommation et ses consommations réelles et où, en contrepartie d’une relation stabilisée, le fournisseur est pleinement responsable du niveau de stock mis à la disposition de son client. Le client ne passe plus de commande mais va directement se servir dans le stock du fournisseur géré le plus souvent par un third party logistics. Dans ce modèle, la charge du stock est déportée vers fournisseur

    Voice picking Préparation vocale   Système de préparation de commandes assisté par ordinateur qui indique au préparateur, au moyen d'un message audio transmis, l'endroit où il doit effectuer le prélèvement et le nombre d'unités à prélever. La lecture optique des codes-à-barres des unités prélevées permet au système de contrôler la préparation au fur et à mesure de sa réalisation et de déclencher le prélèvement suivant.

    Wagon roulier: Wagon spécialement conçu pour permettre l’accès direct des camions.

    Wagon squelette : Wagon à châssis nu, conçu pour le transport intermodal.

    Wagon surbaissé: Wagon dont la hauteur du plancher a été fortement réduite pour permettre le transport d’objets volumineux, tels que ceux destinés au transport intermodal. Les wagons destinés au transport automobile sont des wagons surbaissés
    WorkFlow Terme générique désignant les logiciels permettant la gestion d'un processus (un workflow de production par exemple).

    source:A22, Expert en Logistique – Conseil Logistique – 09.60.41.30.75 – [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]


    عدل سابقا من قبل Queen Amel في الثلاثاء 2 نوفمبر 2010 - 20:05 عدل 1 مرات

    Dj213L
    مشرف
    مشرف

    عدد المساهمات : 49
    نقاط التميز : 2384
    تاريخ التسجيل : 01/11/2010
    العمر : 62

    رد: vocabulaire logistique 2

    مُساهمة  Dj213L في الإثنين 1 نوفمبر 2010 - 21:03

    Thnks Benz

    the stranger
    مشرف
    مشرف

    عدد المساهمات : 23
    نقاط التميز : 2277
    تاريخ التسجيل : 01/11/2010
    العمر : 28

    رد: vocabulaire logistique 2

    مُساهمة  the stranger في الخميس 4 نوفمبر 2010 - 20:26

    thanks queen

      الوقت/التاريخ الآن هو الثلاثاء 6 ديسمبر 2016 - 18:59